Prévention et lutte contre le système prostitutionnel  : 24 projets lauréats de l’appel à projets 2022

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

La loi n° 2016-444 du 13 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées décline un ensemble de mesures illustrant la position abolitionniste de la France.  L’article 706-161 du code de procédure pénale prévoit que l’Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (AGRASC), établissement public sous double tutelle du ministère de la Justice et du ministère en charge du Budget, verse à l’État des contributions destinées au financement de la lutte contre la délinquance et la criminalité et à la prévention de la prostitution et à l’accompagnement social et professionnel des personnes prostituées.

Dans ce cadre, pour 2022, un appel à projets en régions d’un montant de 2,6 millions d’euros a été lancé en février 2022 par le Service des droits des femmes et de l’égalité de la Direction générale de la cohésion sociale (SDFE/DGCS).

L’appel à projets

Les actions devaient porter sur l’une des quatre thématiques suivantes :

  • Développer les actions innovantes d’aller-vers, les maraudes, notamment les maraudes sur internet ;
  • Renforcer la formation et la sensibilisation des professionnels sur un champ large (professionnels de l’accompagnement et du travail social, professionnels de santé, de l’emploi et de l’insertion professionnelle, de la justice, forces de l’ordre, etc.) ;
  • Renforcer la prévention et la lutte contre la prostitution des jeunes femmes, notamment des mineures, et des femmes en situation de précarité ;
  • Améliorer l’accompagnement et la prise en charge des personnes qui n’entrent pas en Parcours de sortie de la prostitution (PSP).

Les projets ont été sélectionnés en trois étapes :

  • Instructions des projets et priorités par la Direction régionale des droits des femmes en lien avec les délégués départementaux ;
  • Sélection nationale par le SDFE/DGCS ;
  • Validation par le conseil d’administration de l’AGRASC le 10 juin 2022.

A l’issue de cette procédure, 24 projets ont été retenus et seront financés.

Les projets vont se déployer sur les quatre axes :

  • 8 régions vont mettre en place des maraudes, principalement numériques ;
  • 8 régions vont développer des offres de formation des professionnels ;
  • 13 régions vont mener des actions en direction des jeunes, et surtout des mineurs ;
  • 5 régions vont renforcer l’accompagnement des personnes hors parcours de sortie.

Toutes les régions en métropole ont au moins un projet sélectionné de même que les deux départements d’Outre-mer (Martinique et Mayotte).

Liste des projets lauréats par région


Auvergne Rhône Alpes

Althéa et la FRCIDFF ARA

Bourgone Franche-Comté

Mouvement du Nid

Bretagne

Amicale du Nid Rennes et Amicale du Nid Brest

Centre Val-de-Loire

FRCIDFF CVL et Mouvement du Nid 28

Grand Est

ARS-Antigone et CAAPP SOS Hépatites

Hauts-de-France

RCIDFF et Itinéraires Entr’actes

Île-de-France

MIST, Foyer Jorbalan et Amicale du Nid IdF

Normandie

Promotion Santé Normandie

Nouvelle Aquitaine

Ruelle – Le Cri et ACPE

Occitanie

Amicale du Nid 34 et Mouvement du Nid 31 et 34

Provence-Alpes-Côte d’Azur

ALC

Pays de la Loire

VISTA

Martinique

Croix-Rouge Française et Mouvement du Nid

Mayotte

MAN Océan indien

De plus, dans le cadre de la prévention et la lutte contre la prostitution, la Croix Rouge Française met en œuvre une action structurante sur le territoire de la Guadeloupe.