Présidence française du G7 : le Conseil consultatif, fer de lance de l’égalité entre les femmes et les hommes

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

Depuis le 1er janvier, la France assure la présidence du G7 et a fait de la lutte contre les inégalités son défi majeur. L’égalité entre les femmes et les hommes constitue ainsi une des priorités de la Présidence française du G7 avec 3 objectifs principaux : la protection des femmes contre les violences, l’accès des filles à l’éducation et l’entreprenariat féminin. Pour mener à bien ces objectifs, la France s’appuiera sur les recommandations du Conseil consultatif, constitué d’experts et de personnalités de haut-niveau issus de la société civile internationale.

Créé par le Canada lors du précédent G7, le Conseil consultatif pour l’égalité entre les femmes et les hommes a apporté son expertise pour intégrer les problématiques de genre dans l’ensemble des réunions ministérielles organisées en 2018. Lors du Sommet de Charlevoix, les membres du conseil consultatif ont présenté leur rapport de recommandations « Faire de l’inégalité entre les sexes une histoire du passé ».

En 2019, le président de la République a décidé de renouveler et élargir la composition du Conseil consultatif en le dotant de nouveaux membres (lien vers la liste) représentatifs de multiples secteurs (secteur privé, recherche, monde artistique, société civile, jeunesse, organisations internationales, etc.).Le Conseil consultatif s’est réuni pour la première fois ce jeudi 19 février à Paris. Il interviendra durant l’année lors des réunions ministérielles et fera part de propositions concrètes et de livrables lors du Sommet des chefs d’Etat à Biarritz.

Faire progresser les lois en faveurs des droits des femmes : le Partenariat de Biarritz

Afin d’être inscrite dans la durée, il est impératif que l’égalité entre les femmes et les hommes soit garanti par la loi. La Présidence française proposera ainsi un Partenariat pour l’égalité entre les femmes et les hommes axé sur les lois.

Avec l’appui du Conseil consultatif, la Présidence française identifiera un ensemble de lois parmi les plus favorables aux femmes dans le monde. Ce bouquet législatif sera soumis aux Etats du G7. Il leur sera proposé de s’engager à adopter ou à s’inspirer d’au moins une loi de ce recueil de législations en faveur des femmes.

Pour encourager une dynamique internationale dans ce domaine, d’autres pays de tous les continents seront invités à rejoindre le Partenariat de Biarritz.

Assurer la continuité du Partenariat de Biarritz après 2019 est une priorité pour la présidence française : le lancement de l’initiative sera assorti d’un mécanisme de suivi dont les modalités seront à l’ordre du jour des travaux du Conseil.

L’égalité entre les femmes et les hommes : un enjeu transversal à la Présidence française du G7

Le Conseil consultatif viendra en soutien des membres du G7 pour apporter des pistes concrètes d’actions autour des 3 priorités fixées.

Les 3 priorités en matière d’égalité Femmes/Hommes

1- La protection des femmes contre les violences

  • Lutter contre les pratiques de mutilations sexuelles et contre le mariage forcé
  • Lutter avec l’ensemble des membres du G7 contre le cyber harcèlement 
  • Ouvrir et encourager la ratification de la Convention d’Istanbul à tous les pays

2- l’accès des filles à l’éducation, avec deux priorités :

  • Lutter pour l’accès des filles à l’école
  • Favoriser la formation des femmes tout au long de la vie

3- l’entreprenariat féminin :

  • Œuvrer en particulier pour l’entreprenariat des femmes africaines, et particulièrement les femmes du Sahel, en les accompagnant dans le financement de leurs projets, de leurs entreprises. Un projet d’institut financier sera à l’étude pour suppléer les micro-crédits.

Au-delà de ces 3 priorités, il sera proposé aux membres du Conseil, en fonction de leur expertise, d’intervenir sur des initiatives du G7 tout au long de la Présidence française. Ainsi, à l’invitation des ministres du gouvernement français, certains membres du Conseil pourront prendre part à des sessions d’échanges lors des réunions ministérielles thématiques. A titre d’exemple :

    • La ministérielle « Développement et Education » portera notamment sur la question de l’éducation des filles dans les pays en développement.
    • La ministérielle « travail/affaires sociales » traitera de l’égalité professionnelle dans les pays du G7.
    • La ministérielle Affaires étrangères aura à son programme la promotion de l’agenda des Nations unis « Femmes, Paix et Sécurité ».Le Conseil aura enfin à veiller à la mise en œuvre des principales recommandations formulées pendant la présidence canadienne en 2018.

G7 et égalité femmes/hommes : le calendrier

 

    • 4 et 5 février (Lyon) : 1ère réunion des sherpas (*) et échanges avec des représentants du Conseil consultatif et du Women 7.
    • 19 février 2019 (Paris) : 1ère réunion du Conseil consultatif pour l’égalité entre les femmes et les hommes en présence du président de la République.
    • 14 mars (New York) : Première réunion du groupe de travail sur l’égalité entre les femmes et les hommes en marge de la Commission sur le statut de la femmes (CSW).
    • 2 et 3 mai (Paris) – à confirmer : 2ème réunion du groupe de travail sur l’égalité entre les femmes et les hommes.
    • 9 et 10 mai 2019 (Paris) : Réunion des Ministres chargés de l’égalité femmes-hommes et du groupe d’engagement Women 7.
    • 13 et 14 juin (Paris) : 3ème réunion des sherpas. Rencontre avec des représentants du Conseil consultatif.
    • 15 et 16 juillet (Paris) – à confirmer : 3ème réunion du groupe de travail sur l’égalité entre les femmes et les hommes.

(*) Sherpa est le surnom donné aux représentants personnels des chefs d’État et de gouvernement des États membres du G7

La liste des membres du Conseil consultatif

Militants, prix Nobels, journalistes, femmes entrepreneures, artiste, actrices et acteurs de terrain, les membres du G7 sont au nombre de 35, issus de la société civile internationale. 29 seront présents dès la première réunion ce 19 février.  

Liste des personnalités françaises nommées à ce conseil :

  • Lisa Azuelos, réalisatrice française et fervente défenseure des droits des femmes
  • Assia Benziane, adjointe au maire en charge de l’égalité et des droits des femmes à Fontenays-sous-Bois
  • Caroline Fourest, journaliste et essayiste
  • Brigitte Grésy, Secrétaire générale du Conseil supérieur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes
  • Muriel Ighmouracene, auteure, infirmière puéricultrice, directrice de crèche, professeure de théâtre
  • Vanessa Moungar, Directrice du département « Grande, femmes et société civile » à la Banque africaine de développement
  • Alexandra Palt, Directrice générale en charge de la responsabilité sociale et environnementale chez L’Oréal et directrice générale de la fondation L’Oréal
  • Grégoire Thery, Secrétaire générale du Mouvement du Nid et Directeur exécutif de CAP international
  • Marie Cervetti, Directrice du centre d’hébergement et de réinsertion FIT
  • Inna Shevchenko, militante féministe, résidente en France

En savoir plus sur le G7 :

https://www.elysee.fr/g7