Ce site est en cours de construction.

Les injonctions à la disponibilité parentale : une discrimination indirecte à l'égard des familles monoparentales

Publié le 16/10/2021 Temps de lecture : 1 minute
Les injonctions à la disponibilité parentale : une discrimination indirecte à l'égard des familles monoparentales

L’Université de Lorraine a conduit une enquête qualitative qui examine, au prisme de témoignages de 34 parents en situation de monoparentalité, les discriminations vécues par les familles monoparentales, en portant attention à la fois au rôle des institutions dans la fabrique de ces inégalités et aux représentations des personnes concernées par ces discriminations.

La recherche montre ainsi que les chefs de familles monoparentales, principalement des femmes, connaissent des déclassements professionnels suite à leur entrée en parentalité solo, expérimentent une sociabilité spécifique et subissent parfois des discriminations indirectes dans l’accès aux services médico-sociaux.

Ce travail a été réalisé à l'occasion d'un appel à projets de recherche lancé par le ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes en 2018 afin de disposer de données prenant en compte la multitude des situations des familles monoparentales et pour établir un état des lieux des discriminations vécues.