L’égalité entre les femmes et les hommes, priorité du G7

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

Depuis le 1er janvier 2019, la France assure officiellement la présidence française du G7 pour un an. Le Président de la République Emmanuel Macron l’a annoncé : la lutte contre les inégalités sera la priorité de la présidence française, au premier rang desquelles l’égalité entre les femmes et les hommes, grande cause du quinquennat.

De retour de sa visite officielle à Montréal (passation de la présidence du G7 entre le Canada et la France) puis à Washington (les États-Unis présideront le G7 en 2020), Marlène SCHIAPPA, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, a présenté ce jeudi 31 janvier les grandes orientations et priorités de la diplomatie féministe menée par la France.

Conduire une diplomatie française féministe

« Les femmes et les filles sont les premières touchées par la pauvreté, les conflits, les conséquences du réchauffement climatique, elles sont les premières victimes des violences sexistes et sexuelles qui les empêchent trop souvent de circuler librement, de travailler, de disposer de leur corps selon leur choix. Il est temps que notre monde cesse de faire des femmes des victimes et leur construise enfin la place qu’elles méritent, celle d’être aussi des leaders ! »

Emmanuel Macron, discours à L’ONU le 25 septembre

 

La conduite d’une diplomatie française féministe active et résolue s’inscrit en haut de l’agenda des priorités du ministère de l’Europe et des affaires étrangères (MEAE) et du secrétariat d’Etat chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes.

La France a annoncé que d’ici 2022, 50 % de l’aide publique au développement devra être affectée à des mesures genrées.

En 2019, la diplomatie féministe se déploiera principalement autour de 3 temps forts :

  • L’action française au sein de la CSW (Commission de la condition de la femme des Nations Unies)
  • La présidence de la France au Conseil de l’Europe
  • La présidence de la France au G7.

L’égalité entre les femmes et les hommes au G7

Une ministérielle dédiée à l’égalité femmes/homme

Le 10 mai, la France organisera une ministérielle consacrée à l’égalité femmes/hommes qui réunira l’ensemble des ministres du G7 en charge du sujet pour avancer ensemble autour de 3 grandes priorités :

1- L’émancipation économique des femmes africaines :

Œuvrer pour l’empowerment des femmes africaines, et particulièrement les femmes du Sahel, en les accompagnant dans le financement de leurs projets, de leurs entreprises. Un projet d’ institut financier sera à l’étude pour suppléer les micro-crédits.

2- La lutte contre les violences sexistes et sexuelles avec 2 axes prioritaires :

  • La lutte contre l’excision et le mariage forcé
  • La lutte contre le cyber harcèlement par une interpellation mondiale du GAFA (Google Amazon Facebook Apple) et des réseaux sociaux. Au-delà de la loi et de la sanction, c’est un travail de pédagogie qu’il faut aussi mener.

3- L’éducation des femmes, avec deux priorités :

  • Lutter pour l’accès des filles à l’école
  • Favoriser la formation des femmes tout au long de la vie

 

 
Un conseil consultatif sur l’égalité femmes-homme renforcé

Le Canada, organisateur du précédent G7, avait créé un conseil consultatif sur l’égalité femmes-hommes. Le Président de la République s’est engagé à le maintenir. Le conseil consultatif version française se réunira pour la première fois à la mi-février à Paris et sera composé d’éminentes personnalités mondiales engagées pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

2 missions lui seront confiées :

  • Travailler sur un agenda mondial autour des 3 priorités
  • Proposer aux pays du G7 et affinitaires un bouquet législatif et des bonnes pratiques en faveur des femmes. Ce bouquet, permettra à chaque pays de s’engager sur une ou plusieurs lois à mettre en œuvre.

Afin d’assurer une continuité des actions menées en 2019, la France a affiché son souhait d’associer les Etats-Unis (relai de la présidence du G7 en 2020) en amont de tous les chantiers.