Ce site est en cours de construction.

Augmentation de 28 % en 2022 du budget dédié aux 30 centres de prise en charge des auteurs de violences conjugales

Publié le 04/01/2022 Temps de lecture : 3 minutes
Grenelle des violences conjugales

À l’issue du Grenelle des violences conjugales lancé le 3 septembre 2019, le gouvernement a acté la mise en place de centres de prise en charge des auteurs de violences conjugales (CPCA) afin de favoriser la prévention du passage à l’acte et de la récidive. 30 centres ont vu le jour dans l’Hexagone et en Outre-mer. Afin de renforcer ce dispositif novateur qui a d’ores et déjà fait ses preuves, le Gouvernement a décidé d’augmenter de 28% les crédits alloués à ces structures en 2022.

Face à la gravité et à l’ampleur du phénomène des violences au sein du couple, la prévention et la fin du cycle des violences constitue un enjeu essentiel des politiques publiques sociales, judiciaires et sanitaires. Dans ce contexte, le Grenelle des violences conjugales lancé le 3 septembre 2019 a mis en exergue les améliorations à conduire en matière de prévention du passage à l’acte ainsi que de lutte contre la récidive. La création de centres de prise en charge des auteurs de violences a dès lors été identifiée comme un nouveau dispositif idoine pour combattre efficacement les violences conjugales.

Sous l’autorité d’Élisabeth Moreno, deux appels à projets ont dès lors été lancés depuis juillet 2020. Ce faisant, 18 centres ont été créés en 2020 puis 12 en 2021. Ces 30 centres proposent aux auteurs de violences conjugales un accompagnement judiciaire, psychologique et médical auquel pourra être assorti un accompagnement socioprofessionnel visant notamment à l’insertion dans l’emploi. À ce jour, plus de 6 000 auteurs ont été accueillis par ces structures.

Aussi, depuis leur mise en place, le travail partenarial avec les collectivités territoriales, les professionnels et structures de santé, les agences régionales de santé, les magistrats, les services pénitentiaires d'insertion et de probation et l’ensemble du tissu associatif s’est approfondi. Afin de poursuivre la dynamique engagée, mailler davantage le territoire et renforcer leurs moyens, le ministère de l’Égalité a décidé d’augmenter de 28 % les crédits alloués à ces structures en 2022, passant ainsi de 4 832 880 € en 2021 à 6 164 700 € en 2022.

Élisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, déclare : « La lutte contre les violences faites aux femmes nécessite le déploiement d’une myriade de dispositifs afin de toujours mieux repérer, mieux protéger et mieux accompagner les victimes. Dans ce contexte, prévenir le passage à l’acte des auteurs et lutter contre toute forme de récidive constituent des enjeux majeurs. Fruit du Grenelle des violences conjugales, les 30 centres de prise en charge des auteurs de violences que nous avons créés depuis 2020 dans l’Hexagone et en Outre-mer constituent des dispositifs efficaces pour enrayer ce fléau. C’est pourquoi je me réjouis que les crédits qui leur seront alloués cette année croissent significativement. ».

Contact presse

Tél : 01 42 75 62 75
Mél : presse-efh@pm.gouv.fr

Photo : Service d'information du gouvernement