Ce site est en cours de construction.

Journée internationale de la tolérance zéro à l'égard des mutilations génitales féminines

Publié le 08/02/2021 Temps de lecture : 2 minutes
Eradiquer les mutilations sexuelles féminines

À l'occasion de la journée internationale de la tolérance zéro à l'égard des mutilations génitales féminines, la France appelle la communauté internationale à redoubler d'efforts pour mettre fin à ces pratiques.

Fermement attachée à la défense des droits des filles et des femmes, la France a fait de la lutte contre les mutilations génitales féminines une priorité de sa diplomatie féministe, conformément à l'esprit de l'objectif de développement durable 5. La pandémie de Covid-19 a renforcé la nécessité de lutter de manière efficace contre ce phénomène qui constitue une atteinte grave à l'intégrité des filles et des femmes, à leur dignité, à leur sécurité et à leurs droits, ainsi qu'un obstacle sérieux à l'atteinte de l'égalité entre les femmes et les hommes.

Selon le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), l'interruption de programmes de prévention liée à la pandémie pourrait conduire à 2 millions de cas supplémentaires de mutilations génitales féminines au cours des prochaines années. La France a été le premier pays européen à pénaliser la pratique des mutilations génitales féminines et a poursuivi une action ferme et engagée dans la lutte contre ce fléau, notamment dans le cadre de la présidence du G7.

À l'initiative d'ONU Femmes et en coprésidence avec le Mexique, la France accueillera à Paris durant l'été 2021 le Forum Génération Égalité qui sera le plus grand rendez-vous international en matière de droits des femmes et des filles et permettra la mise en place de six coalitions d'action, dont l'une sera dédiée à la lutte contre les violences.

Contact

Ministère de l’Europe et des affaires étrangères
Sous-direction de la presse
01 43 17 57 57