Ce site est en cours de construction.

Disparition de Françoise Héritier

Publié le 15/11/2017 Temps de lecture : 2 minutes
Françoise Héritier

La disparition de Françoise Héritier est une triste nouvelle pour les femmes, pour la France, et pour l'humanité en général. Grande figure de l’anthropologie et du féminisme, elle a apporté aux sciences sociales autant qu’au combat pour l’égalité entre les sexes.

La disparition de Françoise Héritier est une triste nouvelle pour les femmes, pour la France, et pour l'humanité en général. Grande figure de l’anthropologie et du féminisme, elle a apporté aux sciences sociales autant qu’au combat pour l’égalité entre les sexes.

Je me suis souvent référée personnellement à sa "théorie de l'échange" qui nous a permis de mieux comprendre comment, dans le monde, les rapports femmes hommes se sont construits et de construisent encore. Son œuvre aussi large que passionnante, récemment saluée par le jury du Prix Fémina, rayonne dans le monde entier, j'en ai encore eu la preuve ce jour en annonçant sa disparition à mes homologues du G7 en Sicile.

Françoise Hériter a marqué jusqu'à très récemment nos réflexions, et nous a permis de lutter contre toute forme d'oppression des femmes en en mettant au jour le caractère systémique. Sa finesse, sa gentillesse et la justesse de ses analyses manqueront à toutes celles et tous ceux qui ont accompagné son engagement en faveur de l'égalité entre les femmes et les hommes. Elle nous a laissé en héritage intellectuel l'amour du sel de la vie.

Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes

Photo : Photo prise par Katie Héritier, Wikimedia Commons