Accord du G7 Egalité pour faire de l’Egalité femmes-hommes une grande cause mondiale

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

Paris, le 10 mai 2019 – 

Texte de la déclaration en pièce jointe

Le Président de la République a fait de l’égalité femmes hommes la grande cause de son quinquennat.

Aucun pays au monde n’a atteint l’égalité femmes hommes, et aucun ne peut l’atteindre seul. C’est pourquoi le président de la République a lancé un appel à en faire une grande cause mondiale à l’assemblée générale des Nations Unies, en septembre 2018.

Faire de l’égalité femmes-hommes une grande cause mondiale, c’est l’objectif de la ministérielle qui s’est tenue hier et aujourd’hui à Bondy et à Paris.

Après plusieurs mois d’échanges et plusieurs jours de négociations, La France se réjouit d’annoncer l’adoption d’une déclaration commune des 7 pays membres.

Cette déclaration marque l’ambition ferme de faire de l’égalité femmes hommes une grande cause mondiale, après que le Président l’ait déclarée grande cause de son quinquennat.

Elle répond aux objectifs ambitieux que nous nous étions fixés dans les négociations avec nos partenaires :

  • œuvrer pour l’empowerment des femmes en Afrique, notamment en identifiant les mécanismes financiers nationaux et panafricains sur lesquels intervenir conjointement (AFAWA, We-FI)
  • lutter contre le cyber-harcèlement et toutes les violences sexistes et sexuelles en ligne en partenariat avec la société civile et les plateformes. Les ministres et représentants les exhortent ainsi à retirer les contenus illégaux dans des délais rapides et à mettre en place des mécanismes de signalement simples et intuitifs
  • les signataires reconnaissent l’expertise et le leadership du conseil consultatif pour l’égalité femmes hommes du G7 dans son travail et sa contribution importante dans l’identification des lois les plus favorables aux femmes dans le monde.

D’autres points majeurs de ce texte sont à relever. Les ministres et représentants ont souhaité :

  • rappeler le rôle décisif des femmes leaders, des femmes qui défendent les droits humains et des organisations de la société civile
  • les ministres et représentants ont apprécié le dialogue ouvert et interactif avec le W7 sur leurs recommandations lors de leur visite
  • ils rappellent qu’une éducation de qualité permettant aux jeunes filles et jeunes garçons d’être des participants actifs et informés de la transformation des sociétés va de pair avec les plus hauts standards de santé. Comme la réduction de la pauvreté et des inégalités, ils sont les clés du succès.

La présidence française du G7 présente ainsi une orientation résolument féministe et novatrice en appelant à la pleine participation des femmes et des jeunes filles dans toutes les sphères de la société.

Nous œuvrons avec nos partenaires à leur donner les moyens d’assurer leur pleine sécurité.

« L’ambition de la France et du conseil, co-présidé par les deux Prix Nobel Nadia Muraad et Denis Mukwege, est qu’il perdure pour suivre les engagements que prendront les Etats. » a précisé la Ministre. Elle s’est également réjouie que le G7 salue l’organisation de la conférence Pékin+25 à Paris en 2020 qui sera une nouvelle grande étape de la diplomatie féministe que mène la France.

Le G7 égalité a souhaité conclure ses travaux par une photo de groupe avec le portrait de Nasrin Sotoudeh, militante iranienne emprisonnée et membre symbolique du conseil consultatif.

Veuillez trouver via ce lien quelques photos libres de droits de ces deux jours :
https://we.tl/b-IFC5sxN6Cy


                Contact presse : presse-seefh@pm.gouv.fr – (01) 42 75 62 75
55, rue Saint-Dominique – 75007 Paris