Etude nationale sur les morts violentes au sein du couple

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

Pour la onzième année consécutive, la délégation aux victimes, structure commune à la police et à la gendarmerie nationales, en charge notamment du suivi de la thématique des violences intra-familiales, a recensé pour le ministère de l’Intérieur les morts violentes survenues au sein du couple.

En France, au cours de l’année 2016, 138 personnes sont décédées, victimes de leur partenaire ou ex-partenaire de vie (conjoint, concubin, pacsé ou « ex » dans les trois catégories).

De l’étude, il ressort :

109 femmes sont décédées en une année, victimes de leur compagnon ou ex-compagnon.

29 hommes sont décédés, victimes de leur compagne, compagnon ou ex-compagne.

9 enfants sont également décédés concomitamment à l’homicide de leur père et/ou mère.

En incluant les suicides des auteurs et les homicides de victimes collatérales, ces violences ont occasionné au total le décès de 196 personnes, soit 4 de moins qu’en 2015 (200).

A consulter :

Etude nationale sur les morts violentes au sein du couple (année 2016)