Marlène Schiappa annonce la reprise de l’activité d’IVG à l’hôpital du Bailleul fin septembre 2018

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

Depuis janvier 2018, le Pôle Santé Sarthe et Loir avait suspendu l’activité d’IVG, cette situation étant liée à la démographie médicale dans le département de la Sarthe, au départ à la retraite du médecin qui réalisait les IVG et au fait que trois des quatre praticiens présents avaient  fait valoir leur clause de conscience.

Marlène Schiappa, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, a réuni ce jour en préfecture de la Sarthe les professionnels et partenaires du secteur (ARS des Pays de la Loire, Direction départementale de la cohésion sociale 72, Centre Hospitalier du Mans, Planning familial) afin de faire un état des lieux et de s’assurer de  l’accès aux IVG en Sarthe, notamment en lien avec la situation de l’hôpital du Bailleul. Cette réunion se poursuit par la visite du Planning familial de la Sarthe, au Mans, ville dans laquelle Marlène Schiappa est élue, et d’un travail commun avec le Planning familial au niveau national.

Depuis le début de l’année 2018, la Ministre de la Santé Agnès Buzyn et la Secrétaire d’État Marlène Schiappa ont accordé une attention toute particulière à cette situation afin qu’une solution pérenne puisse être proposée, en lien avec les acteurs de terrain. Pour autant, sur cette période, aucune IVG n’a été refusée en Sarthe. Elles sont pratiquées dans un délai moyen de 10 jours. Les interventions devant  être pratiquées dans un délai inférieur le sont au Centre Hospitalier du Mans, dont la réactivité est saluée par le Planning Familial.

A l’issue de cette réunion, Marlène Schiappa a annoncé que, à compter de fin septembre prochain, l’activité d’orthogénie sera remise en place au Pôle Santé Sarthe et Loir avec une nouvelle organisation qui s’articulera autour :

  • du médecin, qui n’a pas fait valoir sa clause de conscience, et dont le temps de travail est passé de 60 à 100% au 1er juillet 2018.
  • des sages-femmes de l’établissement qui pourront réaliser les IVG médicamenteuses (50% des actes) sous la responsabilité du médecin.

Une continuité sera par ailleurs assurée sur les périodes de non-présence du médecin dans l’établissement, par les établissements de santé environnants. Ce dispositif sera évalué et conforté si nécessaire début 2019.

 « L’IVG est un droit : dès que la réalité de son accès se complique, le gouvernement travaille à trouver des solutions concrètes avec les partenaires concernés. Aucune femme en France ne peut être empêchée dans les faits d’accéder à l’IVG, en Sarthe comme ailleurs. Je salue les acteurs de terrain qui se sont mobilisés avec l’État pour arriver à cette solution. La vigilance reste de mise partout en France. » a déclaré Marlène Schiappa.

Télécharger le communiqué de presse « Marlène Schiappa annonce la reprise de l’activité d’IVG à l’hôpital du Bailleul fin septembre 2018»