Lutte contre le harcèlement sexuel au travail : Présentation d’une plateforme collaborative, à l’occasion de la semaine de l’innovation publique

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter
DIRECTION GÉNÉRALE
DE LA COHÉSION SOCIALE
Paris,  le 21 novembre 2016

 

Logo Sexisme pas notre genre

Dans le cadre de la mobilisation contre le sexisme, et sous l’égide de Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) a organisé un atelier dématérialisé dédié à la lutte contre le harcèlement sexuel en milieu professionnel, vendredi 18 novembre 2016, à l’occasion de la semaine de l’innovation publique.

Une présentation de la plateforme collaborative pour lutter contre le harcèlement sexuel en milieu professionnel a été réalisée. Cela a permis des échanges, avec :

  • Les interlocuteurs du réseau des entreprises et des employeurs publics engagés pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, qui ont partagé de manière anonyme, les démarches, les freins et les bonnes pratiques pour lutter contre le harcèlement sexuel,
  • Le public qui a participé à  l’atelier.

Un outil qui s’inscrit dans le cadre de la mobilisation contre le sexisme

Cet outil s’inscrit pleinement dans le plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme lancé par Laurence Rossignol,  le 8 septembre 2016, en particulier sur les objectifs 1 et 3   :

  • « Rendre visible le sexisme », c’est-à-dire nommer, montrer, dénoncer les propos et les actes sexistes partout où ils se manifestent, dans toutes les sphères et tous les lieux où perdurent les inégalités : la vie politique, le monde du travail, la sphère familiale, les établissements scolaires et universitaires, les salles de spectacles, les stades ou les terrains de sport, les espaces publics…
  • « Agir ensemble » pour que nous soyons chaque jour plus nombreuses et nombreux, dans l’exercice de nos fonctions, mais aussi dans notre vie personnelle, amicale, familiale, ou dans notre rôle de parent, à faire reculer tout ce qui porte atteinte à la dignité, à la liberté, à l’égalité. »

Un réseau public-privé, engagé pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Les structures qui participent à cette démarche, font partie du premier grand réseau public-privé, engagé pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Il est composé d’entreprises et d’employeurs publics, qui témoignent et vont encore plus loin dans l’identification, la prise en charge et l’accompagnement des victimes en participant aux ateliers en ligne sur le harcèlement sexuel via la plateforme collaborative Fluidity©.

Un comité d’expert.e.s en appui pour les ateliers organisés avec la plateforme collaborative

Un comité d’expert.e.s apporte un éclairage interministériel sur les réponses apportées par les participant.e.s aux ateliers organisés. Il est constitué en équipe pluridisciplinaire, sur les secteurs public et privé, avec la DGCS, la DGAFP, le Défenseur des droits, la conseillère nationale de prévention, ainsi que le médecin coordonnateur, la psychologue du travail et la conseillère technique nationale des ministères sociaux.

Le respect de l’anonymat des participants doit permettre d’avoir un matériau particulièrement riche, sur un sujet aussi délicat. Cet outil innovant constitue un tournant dans la construction de la politique RH de prévention et de lutte contre le harcèlement sexuel en milieu de travail.

Cet outil, comme d’autres initiatives, sont des réponses qui doivent permettre de faire avancer l’égalité professionnelle et reculer le sexisme, pour tendre vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

La plateforme collaborative Fluidity© est une application web de productivité pour réunions et projets qui permet de collecter des idées de façon anonyme et modérée, trier/grouper des suggestions, évaluer des propositions, recueillir des feedbacks.

Pour aller plus loin : La lutte contre le harcèlement sexuel au travail présente à la semaine de l’innovation publique

Contact presse : Direction générale de la cohésion sociale : chimene.mandrin@social.gouv.fr / Dgcs-com@social.gouv.fr – Tél : 01 40 56 82 03 ou 01 53 86 10 18