Communiqué | Réaction d’Élisabeth Moreno – Le Refuge – 19.02.21

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Paris, le 19 février 2021

Réaction d’Élisabeth Moreno suite aux conclusions de l’audit mené au sein de la Fondation Le Refuge.

À la suite des révélations d’anciens jeunes salariés et bénévoles sur leurs conditions de travail et d’accueil, le conseil d’administration du Refuge a décidé en janvier dernier de procéder à un audit externe portant sur la gouvernance, les finances ainsi que sur les relations avec les bénévoles et les jeunes accueillis. Prenant acte à la fois des conclusions de cet audit, rendues publiques hier, ainsi que de la démission de la direction du Refuge, Élisabeth Moreno souhaite que les services de l’État apportent les réponses adaptées à ces dysfonctionnements, tout en permettant la pérennisation de cette structure.

Compte tenu de la recrudescence des LGBTphobies et plus particulièrement de l’urgence et la précarité face auxquelles se retrouvent certains jeunes, le combat pour l’égalité et la reconnaissance des droits des personnes lesbiennes, gays, bi et trans constitue une priorité du Gouvernement ; priorité qui se traduit notamment à travers le Plan national d’actions pour l’égalité des droits, contre la haine et les discriminations anti-LGBT+ 2020-2023.

Dans ce cadre, parce que la lutte contre toutes les formes de discriminations et de violences envers les personnes LGBT+ nécessite un travail collectif, le Gouvernement – à travers la DILCRAH notamment – apporte son soutien à de nombreuses associations. Le Refuge, reconnue d’utilité publique en mars 2020, effectue depuis de nombreuses années un travail remarquable en accueillant et en accompagnant des jeunes LGBT+ rejetés par leur famille ou en situation de détresse, en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre. La fondation bénéficie également, à ce titre, du soutien de plusieurs collectivités territoriales et de donateurs privés.

Néanmoins, la remise en cause de pratiques d’accueil et d’encadrement dévoilées par d’anciens salariés et bénévoles, confirmées par les conclusions de l’audit conduit par le Boston Consulting Group, révèle des dysfonctionnements graves qui ne sauraient rester sans réponse. Suite au conseil d’administration du Refuge, qui s’est tenu hier, les mesures annoncées par la direction vont dans le sens d’un renouvellement des pratiques. Aussi, après avoir pris connaissance du rapport d’audit, le Gouvernement prend acte de la démission de la direction de la Fondation et souhaite que les services de l’État apportent la réponse adaptée à aux dysfonctionnements constatés.

Élisabeth Moreno déclare : « La lutte contre les violences et les discriminations envers les personnes LGBT+ est un combat que je mène au quotidien, aux côtés de la DILCRAH et des associations, chevilles ouvrières indispensables à la traduction sur le terrain de notre Plan d’action 2020-2023. Depuis de nombreuses années, Le Refuge s’emploie à accueillir les jeunes LGBT+ en rupture avec leur cercle familial en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre. Cependant, les dysfonctionnements révélés par d’anciens bénévoles et salariés, confirmés par l’audit conduit en janvier, sont graves et portent atteinte à une structure dont l’utilité est reconnue par tous. Dans ce contexte, je prends acte des décisions prises par le conseil d’administration du Refuge et souhaite que les services de l’État puissent apporter les réponses adaptées. La vocation de cette fondation impose une stricte exemplarité qui a été entachée. Je compte sur la prochaine direction pour renouer avec l’esprit de solidarité de cette structure et salue les bénévoles, salariés et donateurs actuellement engagés ».

Télécharger CP – Réaction d’Élisabeth Moreno – Le Refuge

Contact presse
Tél : 01 42 75 62 75
Mél : presse-efh@pm.gouv.fr