Lutte contre le racisme et l’antisémitisme : tous unis

La triple crise sanitaire, économique et sociale que traverse notre pays exacerbe les tensions et, comme souvent dans les périodes de crise, contribue à renforcer les préjugés et les discriminations. Nous l’observons par exemple avec le déferlement de haine qui s’abat sur les personnes d’origine asiatique en France et dans le monde. Non, le racisme et l’antisémitisme n’ont pas été éradiqués dans notre société. L’actualité nous le rappelle à intervalle régulier, le rejet de l’autre en raison de sa couleur de peau, de ses origines ou de ses croyances n’appartient pas encore à une époque révolue. Oui, la lutte contre le […]

Lire la suite...

Les diasporas sont une chance pour la France

Je suis née en Afrique. Plus précisément sur un archipel qui confine à un confetti. Un archipel si petit que, parfois, les géographes distraits oublient de le dessiner sur les cartes du monde. Cet archipel, c’est le Cap-Vert. Un pays avec lequel je garde des attaches extrêmement profondes. Un pays où plongent mes racines. Comme les deux faces d’une même pièce, la France et l’Afrique m’habitent au quotidien, sans jamais se confondre ni s’opposer ; mais en s’entremêlant en permanence, en s’additionnant constamment l’une à l’autre. Cette double culture, ce double enracinement, ce « métissage identitaire » dont je suis fière, fait ma […]

Lire la suite...

La parité n’est pas la charité

Loi Copé-Zimmermann : dix ans après. Il y a des lois qui marquent les esprits. Des lois qui transforment réellement notre société. Des lois qui brisent les ordres établis ; parfois contre vents et marées, à rebours de l’opinion majoritaire. Des lois en avance sur leur temps et qui, lorsque l’on regarde ensuite dans le rétroviseur, prennent des allures de révolution. La loi Copé-Zimmermann, adoptée le 27 janvier 2011, est de celles-ci. Cette loi constitua néanmoins un risque à l’époque. Rappelons-nous en effet les déboires et la vindicte qu’avaient essuyés Yvette Roudy en 1983 avec son projet de loi sur la […]

Lire la suite...

France plurielle, République unie

Passion française, l’égalité enflammait le cœur de la France déjà bien avant que la Révolution ne la porte aux nues. Inscrite sur les frontons de nos édifices publics, placée au centre de notre devise nationale, l’égalité n’est ni un talisman ni un slogan. Elle est à la fois un idéal, toujours inachevé et où chacun est respecté dans ses différences, ainsi qu’un objectif, avec une double obligation d’action et de résultats. Inscrite sur les frontons de nos édifices publics, placée au centre de notre devise nationale, l’égalité n’est ni un talisman ni un slogan. L’égalité a pris vie dans la République. […]

Lire la suite...

François Mitterrand : un héritage toujours vivant

Peu de responsables politiques, même parmi les plus illustres, peuvent s’enorgueillir d’avoir fait l’Histoire de notre pays. François Mitterrand, disparu voilà vingt-cinq ans aujourd’hui, est de ceux-là. La trace laissée par les deux septennats du Président Mitterrand est indélébile. L’abolition de la peine de mort, la construction européenne, la décentralisation, la création du ministère délégué aux Droits de la femme, le remboursement de l’IVG par la sécurité sociale, la mise en place du revenu minimum d’insertion, la dépénalisation de l’homosexualité, la cinquième semaine de congés payés, la semaine de 39 heures, l’instauration du prix unique du livre ou encore l’ouverture […]

Lire la suite...

Brisons le tabou des règles et de la précarité menstruelle

Elles sont collégiennes, lycéennes, étudiantes, travailleuses précaires, mères célibataires, migrantes ou sans-abris. Ce sont peut-être nos sœurs, nos filles, nos amies, nos collègues ou nos voisines. Ces femmes sont victimes de ce que l’on nomme pudiquement la « précarité menstruelle ». Derrière ce terme se cache une réalité face à laquelle notre société a, trop longtemps, détourné le regard. Dans le monde, près de 500 millions de femmes n’auraient pas les moyens de se procurer régulièrement des protections hygiéniques. En France, elles seraient entre 1,5 et 2 millions. Selon un sondage réalisé par l’Ifop, 8% des femmes et filles interrogées déclarent renoncer […]

Lire la suite...

Hommage à Alexandre Dumas

Alexandre Dumas nous a quittés voilà 150 ans, emportant avec lui tous ses héros. Mais son legs est quant à lui immortel. Ses héros sont toujours vivants et nous accompagnent. Ils traversent les générations et les frontières. Ses épopées flamboyantes nous habitent toujours. Balsamo, Monte-Cristo ou d’Artagnan lui ont survécu et ont bravé les époques et les modes. Ils ont pénétré l’intime national. Alexandre Dumas fait partie de notre mémoire collective et de notre imaginaire populaire. De par ses combats, il était aussi un mousquetaire de la République. Quoi de plus normal qu’il repose dès lors au Panthéon, aux côtés […]

Lire la suite...

#NeRienLaisserPasser

Une société se définit à l’aune des combats qu’elle mène ou qu’elle ne mène pas. Le 25 novembre 2017, le Président de la République décrétait l’égalité entre les femmes et les hommes « Grande cause du quinquennat ».Le 25 novembre 2019, à l’issue du Grenelle des violences conjugales, le Premier ministre annonçait 46 mesures pour lutter contre toutes les formes de violences faites aux femmes. 46 mesures auxquelles s’ajoutaient 10 mesures d’urgence. Une société se définit à l’aune des combats qu’elle mène ou qu’elle ne mène pas. Il y a un an, notre pays engageait un véritable combat culturel pour éradiquer les violences […]

Lire la suite...

Réduisons les inégalités salariales, maintenant

  Aujourd’hui, 4 novembre, depuis 16h16, les femmes travaillent gratuitement jusqu’à la fin de l’année. Cette phrase vous choque ? C’est pourtant la réalité. La réalité des inégalités salariales entre les femmes et les hommes dans notre pays. Selon l’agence Eurostat, les Françaises gagneraient en moyenne 15,5% de moins que les hommes ; ce qui équivaut à 39 jours travaillés gratuitement dans l’année. Être une femme demeure le premier facteur de discrimination en France. Être une femme demeure le premier facteur de discrimination en France. Ces inégalités sont insupportables. Elles sont inacceptables. Et nous devons les résorber. La participation des femmes au […]

Lire la suite...

Les fleurs de la liberté continueront de pousser

Il avait 47 ans. Il était père de famille. Il était professeur d’histoire. Il a consacré sa vie à l’enseignement. Vie, violemment arrachée par ce qu’il faut nommer : le terrorisme islamiste. Barbarie aveugle qui s’arrime à une idéologie obscurantiste. Une émotion indicible a soudainement étreint notre pays. À son insu, qu’il le veuille ou non, qu’il y consente ou non, Samuel Paty a revêtu la cape noire, bardée de tricolore, des hussards de la République. Linceul qui l’embaume aujourd’hui. À jamais. En montrant à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet, Samuel Paty a redonné corps à la fois […]

Lire la suite...
1 2