Harcèlement de rue : un court métrage contre le sexisme

À Paris, une réalisatrice dénonce le comportement laxiste de l’entourage des victimes de harcèlement sexuel au sein de l’espace public. Focus sur son court métrage « Tu devrais être flattée » labellisé « Sexisme, pas notre genre » par le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes dans le cadre de sa campagne de lutte contre le sexisme. Pour les femmes ayant déclaré avoir été dernièrement victimes d’une injustice ou d’une humiliation, 45% de ces situations se sont déroulées dans la rue, dans les transports en commun ou dans un autre espace public  (source : enquête CSA pour le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits […]

Lire la suite...

Harcèlement sexuel et sexiste dans les transports : résultats d’une étude menée à Bordeaux

À Bordeaux, une enquête de 3 sociologues sur les femmes et leurs déplacements en ville pointe le harcèlement sexuel subi par les citadines. Cette étude labellisée « Sexisme, pas notre genre » par le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, dans le cadre de sa campagne de lutte contre le sexisme, témoigne de l’ampleur de ce fléau. En Région Île-de-France, 100% des utilisatrices de transports en commun ont été victimes au moins une fois dans leur vie de harcèlement sexiste ou d’agressions sexuelles, selon des consultations menées en 2015 par le Haut conseil à l’égalité entre les femmes […]

Lire la suite...

De bonnes ondes pour déconstruire les stéréotypes

Au Pays basque, 4 radios associatives, Antxeta Irratia, Irulegiko Irratia, Xiberoko Botza et Gure Irratia, sensibilisent les enfants à la notion de parité avec le programme « Ateliers radio et déconstruction des stéréotypes » organisé en partenariat avec des établissements scolaires. Focus sur cette démarche labellisée « Sexisme, pas notre genre » par le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes dans le cadre de sa campagne de lutte contre le sexisme. Comment déconstruire les stéréotypes sexistes existants ? « Par le biais de l’éducation des enfants en commençant dès qu’ils sont petits », explique AItziber Zapirain, coordinatrice de la radio Antxeta Irratia basée […]

Lire la suite...

Les femmes veulent s’imposer sur le terrain du sport

La fédération multisports et affinitaire Ufolep vient de recevoir pour sa grande campagne de communication et d’événements « Toutes sportives » le prix « Sexisme, pas notre genre » remis le 14 décembre lors des Trophées du sport au féminin. L’objectif de cette action : valoriser la pratique sportive des femmes tout en agissant sur la place des femmes dans l’univers sportif. Décryptage de cette démarche labellisée par le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes dans le cadre de son dispositif de lutte contre le sexisme. Pourquoi les femmes ne font-elles pas davantage de sport en club et ne sont-elles pas […]

Lire la suite...

Zéro tolérance dans l’armée pour les violences faites aux femmes

Sur la base aérienne d’Évreux, la Délégation départementale aux droits des femmes et de l’égalité de l’Eure et le commandant de la base ont invité le 19 octobre 2016 Erick Dal, le contrôleur général des armées, pour présenter le plan de lutte contre les violences faites aux femmes dans les armées. Focus sur cette démarche labellisée « Sexisme, pas notre genre » par le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes dans le cadre de sa campagne de lutte contre le sexisme. Dans l’armée française, 90% des victimes de violence sont des femmes alors qu’elles ne représentent que 15,40% […]

Lire la suite...

La formation des professionnel.le.s, un enjeu pour une meilleure prise en charge des femmes victimes de violences

Médecins, sages-femmes, policiers, gendarmes, avocats et magistrats, travailleurs sociaux, professionnels de l’enfance et de l’adolescence…  ces professions ont en commun qu’elles sont susceptibles d’intervenir dans la détection et la prise en charge de femmes victimes de violences. L’organisation du colloque « “Mieux former pour accompagner : Formation des professionnel.le.s à la prise en charge des victimes de violences et de traite des êtres humains”, le 25 novembre par la MIPROF est l’occasion de rappeler l’enjeu que représente la formation initiale et continue auprès des professionnel.le.s . Les professionnel.le.s au contact des femmes victimes de violences ont un rôle crucial à jouer […]

Lire la suite...

« Toutes femmes, toutes communicantes » pour une communication non sexiste

Laurence Rossigol et le réseau « Toutes femmes, toutes communicantes » (TFTC) de Communication & Entreprise, ont organisé  le 7 novembre 2016 un atelier de créativité pour une communication non sexiste à l’attention des professionnel.le.s du secteur. Un atelier de créativité pour une communication non sexiste.Dans le cadre du plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme lancé le 8 septembre dernier et dans la continuité de la campagne « NoMoreClichés » créée par TFTC, cette initiative a vocation à sensibiliser les professionnel.le.s de la communication à la lutte contre les stéréotypes sexistes et les représentations dégradantes des femmes dans […]

Lire la suite...

5ème plan de mobilisation et de lutte contre toutes les violences faites aux femmes (2017-2019)

Le 5ème plan de mobilisation et de lutte contre les violences (2017-2019) traduit l’engagement sans relâche de l’État pour permettre aux femmes victimes de violences, d’accéder à leur droit d’être protégées et accompagnées, pour sortir des violences et se reconstruire. Le plan fixe 3 objectifs Sécuriser et renforcer les dispositifs qui ont fait leurs preuves pour améliorer le parcours des femmes victimes de violences et assurer l’accès à leurs droits Renforcer l’action publique là où les besoins sont les plus importants Déraciner les violences par la lutte contre le sexisme, qui banalise la culture des violences et du viol   5ème […]

Lire la suite...
1 2 3 4 7