Tour de France de l’Egalité : un levier de mobilisation

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

“L’égalité n’est pas une option, c’est un principe inscrit dans le préambule de notre Constitution. Les femmes représentent 52% de la population. Le Gouvernement est pleinement mobilisé pour atteindre, enfin, l’égalité entre les femmes et les hommes”.
Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes

 

Au cours des dernières décennies, les droits des femmes ont progressé en France, grâce à un arsenal législatif constamment renforcé. Malgré les avancées réalisées – notamment la loi du 4 août 2014 relative à l’égalité réelle entre les femmes et les hommes –  les inégalités persistent et les femmes demeurent victimes de nombreuses discriminations : dans la sphère professionnelle, dans l’espace public, au sein même de leur foyer, où s’exercent majoritairement les violences sexistes et sexuelles.

Si la loi a changé en faveur des femmes, c’est à présent leur vie quotidienne qui doit changer.

Dans cette optique, la politique de l’égalité entre les femmes et les hommes, consacrée « Grande cause nationale », est une priorité du Gouvernement pour la durée du quinquennat. Tous les Ministères sont associés à cette « grande cause » déclinée en priorités thématiques annuelles.

Conformément à la feuille de route de Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargée de l’Egalité entre les Femmes et les Hommes, il convient d’assurer l’effectivité des droits dans les faits, en agissant à la source de toutes les formes d’inégalités et de violences sanctionnées par la loi.

C’est pour démultiplier les façons d’atteindre cet objectif que le Tour de France de l’Egalité a été lancé.