8 mars 2016 – Journée internationale des droits des femmes

Share on Facebook+1Share on LinkedInShare on Twitter

Le 8 mars permet de mettre en lumière les multiples initiatives menées par l’action déterminée du gouvernement pour faire de l’égalité entre les femmes et les hommes une réalité.

C’est l’occasion d’un rappel, parfois d’une prise de conscience, sur de nombreuses inégalités, discriminations et stéréotypes qui continuent de joncher le chemin des femmes vers leur pleine émancipation. Dans notre quotidien, individuellement, dans notre rapport à l’autre, dans nos engagements, nous pouvons participer à l’avancée des droits des femmes dans la société.

Les droits des femmes requièrent une vigilance constante, une action transversale et permanente : violences, égalité professionnelle, lutte contre les stéréotypes, droits et santé sexuelle ; les défis sont encore nombreux. C’est dans cet état d’esprit que j’envisage le travail du ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes.

Bien sûr, un lien étroit existe entre familles et droits des femmes, parce qu’une grande partie de l’enjeu de l’égalité se joue aussi dans la famille et les rapports qui s’instaurent en son sein. Ce lien étroit est renforcé par les leviers d’intervention que la politique familiale permet de mobiliser.

Néanmoins, c’est bien au travers d’une approche globale des droits des femmes que j’entends mener l’action de mon ministère et, pour cela, je compte me nourrir de toutes les réflexions, m’appuyer sur toutes les ressources, toutes les forces vives : celles du militantisme féministe, des territoires, des entreprises, des associations, des élu-e-s, comme de la société civile, que la journée du 8 mars nous permet de mieux valoriser.

Dossier de Presse – 8 mars 2016 – Journée internationale des droits des femmes